Voici le compte rendu de l'Assemblée paroissiale du 18 janvier dernier!!

Cliquez ici!


Vous trouverez ci-dessous le résumé de cette Assemblée Paroissiale annuelle qui s'est déroulée à la Maison Paroissiale de Montastruc-la-Conseillère le 18 janvier 2018, rédigé par Cristelle EYCHENNE - équipe de rédaction de l'Echo de nos Clochers.

" Jeudi 18 Janvier, 20H30. Le temps est pluvieux, l’air est froid.

Pourtant dans une maison de village pas tout à fait comme les autres, l’écho d’une prière s’élève. Dans le presbytère de Montastruc, les cœurs s’unissent, les esprits s’apaisent, l’atmosphère s’emplit de joie et de paix. Autour du père Arthur et du père Sylvère, une quarantaine de paroissiens ont répondu à l’invitation qui leur avait été faite de venir réfléchir à la mise en place de fraternités missionnaires contemplatives au sein de la paroisse. Le silence se pose, léger mais attentif. Dans un premier temps, le père Arthur prend la parole pour revenir sur les grandes valeurs de l’Eglise et ses forces (la belle liturgie, la charité, etc…) Le père Arthur rappelle ensuite le vœu de l’Evêque de créer des groupes de Fraternités missionnaires contemplatives, dans l’objectif de développer les 5 valeurs essentielles : adoration (prière), belle entente, (fraternité), catéchèse (formation), dévouement (charité), évangélisation (mission). Au sein de notre paroisse, ces groupes de Fraternités (5 à 15 personnes) pourront être créés à partir des groupes existants, pour ceux qui le désirent (patronage, chaine d’adoration, etc.…). L’assemblée s’est ensuite partagée en 6 groupes de réflexion (dont 5 pour chacune des valeurs essentielles, le 6ème pour les fraternités missionnaires) pour analyser les forces, les faiblesses, les opportunités, les menaces, les nouvelles perspectives, qui s’appliquent à notre paroisse.
Il est demandé à chacun de ces groupes de dégager des idées directrices en 7 minutes sur chacun des thèmes proposés. Le temps imparti écoulé, il faut changer de table. Nous devons laisser derrière nous une personne qui devient en quelque sorte notre mémoire. Elle expose très rapidement ce qui s’est dit à l’un des autres cercles de réflexion (et ainsi de suite pour les 6 tables) pour que l’on ne perde pas de temps à la relecture. Ceci dans l’objectif d’effectuer un brassage d’idées large et efficace. Les résultats de ces réflexions collectives sont remis au père Arthur pour une synthèse ultérieure. Finalement ce jeu de chaises musicales qui a été mis en œuvre entre les cercles de réflexion, a généré une véritable dynamique au cœur de l’assemblée présente. En effet, le fait de renouveler les membres en permanence créée un nouvel élan a chaque fois. C’est un peu cela qui fait que l’on devient une fraternité missionnaire contemplative. Car un groupe ne doit pas rester en vase clos, il ne doit pas vivre dans l’habitude. Il faut qu’il sache s’ouvrir vers les autres, pour se régénérer, rester vivant et actif sur la paroisse et bien au-delà. La soirée se termine. Le refrain d’une dernière prière monte délicatement vers le ciel, il est déjà l’heure de se séparer.
Le père Arthur laisse ces débats ouverts à toute personne qui voudrait faire part de ses idées ".                                                                                                                                                                                                                                                             Cristelle Eychenne.