Qu’est ce qu’une ordination diaconale ??

Il y a quelques heures, Monseigneur Le Gall a ordonné diacre, en vue du sacerdoce le frère Eustache. C’est-à-dire qu’il se  dirige vers la prêtrise, l’ordination sacerdotale. 

Nous allons revoir quelques points importants de l’ordination diaconale.

Une étape

Pourquoi cette étape du diaconat ? Pourquoi ne pas être ordonné prêtre tout de suite ? Parce que l’Eglise a compris qu’on ne pouvait exercer le ministère de prêtre sans avoir reçu la grâce d’un don spécial. Le diaconat n’est pas une année d’apprentissage pratique, pour s’exercer à célébrer des obsèques, des mariages ou des baptêmes, ou encore tester son célibat. C’est bien plus profond.

Diacre vient de diaconos en grec qui veut dire « serviteur ». Le Christ est le Serviteur . Les diacres se mettent donc à la suite du Christ.

Le célibat

L’Eglise appelle en effet des hommes qui ont choisi librement le célibat pour les ordonner diacres en vue du sacerdoce. L’évêque a appelé le frère Eustache durant la cérémonie et il a répondu :  "je le veux". Il affirme devant tous cet engagement au célibat qui est une forme particulière de don de soi, à la suite du Christ. La disponibilité de l’ état de célibataire permet une ouverture vers les autres et donc vers Dieu. Cela n’est possible qu’avec  une amitié profonde et solide avec le Seigneur. 

Le service de la parole

Le ministère de la Parole consiste à approfondir soi-même le mystère de la foi et de l’annoncer. 

Paroles et actes sont indissociables dans la transmission de la foi. Comme diacre, il proclamera la foi non seulement pendant les homélies, mais aussi dans ses différentes missions en paroisse : au catéchuménat, lors de la préparation au baptême, la visite de malades, du service des pauvres. 

L’obéissance

L’obéissance vient tout simplement couronner les engagements précédents. C’est l’attestation concrète d’une fidèle obéissance au Christ dans l’Eglise. Le diacre est appelé à mettre ses mains jointes entre celles de son évêque. Ce geste est fort et très impressionnant. C’est un geste de remise de soi, complète et sans retour. Promettre d’obéir à l’évêque, c’est reconnaître en son pasteur propre un successeur des apôtres ; c’est reconnaître que l’on reçoit sa mission d’un autre et non de soi-même ; c’est chercher à discerner la volonté de Dieu dans ce que demande l’Église.

L'ordination en 4 min 30 ? C'est ici!! :-)

 

 

 Prostration et litanie des saints

En signe d’humilité devant la grandeur du Christ et de son œuvre, le diacre s’allonge face contre terre au pied de l’autel. Un geste saisissant pour rappeler que le Christ seul est le sauveur de tous, dans le mystère de la Croix. En même temps, l’assemblée invoque l’Eglise du Ciel: Apôtres, premiers martyrs, Pères de l’Eglise, fondateurs, saint locaux… 

L’imposition des mains et la prière consécratoire

C’est le geste le plus important. Il existe depuis les débuts de l’Eglise (Ac 13, 3). Par l’imposition des mains s’accomplit le sacrement de l’Ordre. En silence, l’évêque impose les mains sur la tête des ordinands. Il transmet le don de l’Esprit. Dans la prière d’ordination, l’évêque demande à Dieu d’agir par une grâce spéciale qui transforme l’être des nouveaux diacres.

Portons dans nos prières le frère Eustache ainsi qu’Aymar et tous les séminaristes de notre diocèse.

Aymar de Langautier

Anne-Claire Drummond

 

Vous avez accès à une vidéo qui donne toute la cérémonie d'ordination :